Hurqalya et la guerre des mondes

21 Dec 2017

 

Chaque être humain est un monde à part entière, on y voit une atmosphère, des continents, des espèces végétales et animales de toutes sortes, des courants marins et bien d’autres choses encore. C’est un micro-monde à travers lequel tout l’espace psychique donne vit à des êtres vivants, presque autonomes pour certains. Sur cette terre règne plusieurs rois, des forces psychiques qui ont pris le contrôle de certains territoires et qui imposent leur domination sur les autres. Il y a le roi de l’Envie, le roi de la Jalousie, le roi du Mensonge ou encore le roi du Plaisir mais chacun d’entre eux n’ont pas la même puissance au sein de chaque monde. Il y autant de rois que de puissances. A côté de ces rois de l’obscure règnent d’autres rois, leur nature est lumineuse et clairvoyante. Il y a le roi de la Justice, le roi de la Vérité, le roi Compatissant et bien d’autres qui attendent le moment opportun afin d’agir selon une juste mesure.

 

Ne vous méprenez pas, ce n’est pas un conte car il s’agit d’une réalité qui se déroule au versant de notre monde matériel. La valeur des mythes, y compris une certaine catégorie de science-fiction, prend source au cœur de cet intramonde dans lequel les puissances psychiques prennent part à une bataille « Mahabharatique ». Les mythes antiques et modernes viennent esquisser cette réalité à notre conscience, afin que nous puissions saisir la guerre qui fait rage au sein de notre psychisme, plus précisément dans notre monde imaginal. Entre ombre et Lumière, tout l’enjeu de la sublimation de l’homme se tient là, en ce micro-monde dénommé Hurqalya dans la gnose islamique.

 

Emmanuel Kant affirme dans son livre « La critique de la raison pure »:

« Nous ne voyons pas le monde tel qu'il se présente à nous mais selon la configuration de nos sens et notre disposition intérieure. »

 

Les religions monothéistes ont changé le nom « roi » en « ange et démon », ce qui ne change en rien la nature des puissances psychiques. Tous attendent une figure eschatologique afin de résoudre le conflit, l’Etre suprême lumineux à travers l’image d’un Messie ou bien celui de l’entité emplit d’ego qui opacifie la Lumière, l’Antechrist lui-même. Hurqalya est la seule terre réelle, le monde qui se présente devant nos yeux est une projection des puissances psychiques prenant formes. Derrière le monde des formes se tient Hurqalya, les esprits de la Nature découlent de nos puissances psychiques et par conséquent, à un certain niveau du réel il n’y a aucune séparation entre subjectivité et objectivité.

 

Nous nous battons tous dans le royaume de Hurqalya. Certains hommes-mondes, esclaves de leurs puissances obscures, luttent pour régner sur d’autres hommes-mondes, tandis que d’autres hommes-mondes, avec un peu plus de lumière, apportent le règne de la Lumière ineffable qu’ils servent. Toutes les guerres extérieures sont des manifestations tangibles de ces batailles qui se déroulent au sein de Hurqalya. C’est la raison pour laquelle le grand soufi Ibn Arabi a pu dire que les hommes façonnent des « seigneurs » au sein de ses croyances. Une majorité d’hommes s’adorent eux-mêmes à travers leurs propres puissances.

 

Peut-être au détour d’un voyage intérieur Cthulhu se présentera, ou encore une autre créature effrayante sortît de votre grand cru psychique. Les images lumineuses ne sont pas de reste, un ange ou un esprit de la Nature viendra à votre rencontre. Les puissances psychiques sont polymorphes, elles se teintent de la couleur culturelle et environnementale où baignent le héros de cette quête. C’est la raison pour laquelle une puissance apparaît sous les traits de Shiva pour certains, d’Osiris pour d’autres ou encore d’Azraël. En fait, il s’agit d’une seule et même puissance qui s’habille différemment afin de se faire reconnaître par le héros. Le mystique confond la forme et l’essence en n’adorant qu’une image culturelle, il lui arrive parfois à vouloir forcer l’adoration de son image aux pauvres âmes qui le côtoie. Il en est de même du simple homme-monde ignorant cette terre précieuse, qu’il soit un vrai laïc ou un pur non croyant. Quant au gnostique, il est celui qui voit par-delà les formes afin de Connaître les puissances génésiques de l’essence.

 

Nous ne sommes pas libre de naissance, nous le devenons.

 

Source :

 

Titre : Corps Spirituel et Terre Cleste

Auteur : Corbin Henry

Editions : Buchet Chastel

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload