Réflexion autour de la lithothérapie

11 Feb 2018

 

Il y a un gouffre entre l'ancienne approche du pouvoir des pierres et minéraux, depuis la plus haute Antiquité au siècle dit des lumières, à nos conceptions modernes. Pour résumer l'approche moderne, qui amoindri profondément le véritable pouvoir des pierres et minéraux à mon sens, il est dit ceci:

 

Pour comprendre le fonctionnement de la lithothérapie il faut dans un premier temps reconnaître l’existence d’énergie non visible qui nous compose et qui compose tout ce qui est manifesté, une aura d’énergie qui est aussi réel que ce que vos yeux vous permettent de voir du plan physique. Ces énergie subtiles qui nous composes sont les manifestation de notre état d’être au niveau émotionnel, mental et spirituel. Si nous changeons d’émotion nous changeons la fréquence vibratoire de notre émotionnel. Les minéraux ont une énergie forte qui ont des caractéristiques très marqué en fonction de leur composition, une énergie subtile stable qui est utilisé en lithothérapie pour influence notre corps subtil et obtenir des amélioration de notre état d’être. La porté de ses améliorations sont à prendre comme des aides puissantes agissant tantôt sur un aspect ou un autre en fonction de la pierre utilisé.

 

C’est une méthode de soin holistique car un type d’énergie de pierre l’action se fera chez nous sur notre système d’énergies subtiles puis par interaction se transmettra à nos autres plans de manifestation qui sont en relation avec le type d’énergie de la pierre, au niveau physique, émotionnel, mental et spirituel. On va porter des pierres de santé qui seront en relation avec notre besoin pour rétablir une harmonie, pour soigner un problème de mot, des troubles digestifs, contre le stress, favoriser la guérison, réduire les douleurs, dynamise un organe, retrouver le sommeil, lutter contre les migraine, permettre de passer de bonne nuit réparatrice, … Le champs d’application n’a aucune limite.

 

C'est l’abbé Haüy qui découvre au 18ème siècle les sept systèmes cristallins. Les pierres sont alors utilisées en médecine, essentiellement sous forme de poudres et d’élixirs. La lithothérapie (qui ne porte pas encore son nom) rejoint les disciplines scientifiques. Puis, sous l’impulsion du progrès des sciences, on se détourne du pouvoir des pierres. Ce n’est que dans la deuxième moitié du vingtième siècle que l’on assiste à un regain d’intérêt pour les pierres et leurs propriétés. C'est sous l’impulsion des mouvements d’idées nés dans les années 1960 et 1970, en particulier du New-Age, que la lithothérapie regagne les faveurs du grand public. 

 

Les lapidaires, anciens textes décrivant l'utilité des pierres et minéraux, abordent selon de multiples angles leurs vertus: médicale, astrologique, magique...

 

Ce qui rapproche toutes leurs vertus est le langage symbolique lié à une imagination créatrice. C'est une différence de taille comparée à l'approche moderne qui s'attache à une logique formelle, c'est à dire à une approche matérialiste du pouvoir des pierres et minéraux. En ce sens que la lithothérapie moderne est une forme d'ésotérisme matérialiste où l'on cherche à découvrir le pouvoir occulte des pierres et minéraux selon un angle purement scientifique. L'approche ancienne découle de la loi analogique, connue également par le terme de loi des correspondances, dont l'adage "le semblable attire le semblable" marque la pensée symbolique. C'est ainsi que la couleur d'un minéral, sa texture, sa forme naturelle, le lieu où l'on a découvert la pierre, etc., dévoilent les vertus du minéral à l'adepte. Puis, il accentue son pouvoir parfois en gravant dessus des signes qui correspondent à sa nature symbolique. 

 

Je vais donner un exemple provenant des lapidaires antiques, afin d'éclairer et de montrer la différence entre l'approche antique et moderne:

 

Le nom de l’hématite est emprunté au latin haematites, lui-même emprunté du grec αίματίτης, dérivé de αίμα qui signifie "sang". Dans l'Égypte ancienne, l'hématite était considérée comme ayant le pouvoir de guérir les maladies du sang (ce minéral composé principalement de fer a la particularité de teinter l'eau en rouge. C'est pourquoi les Égyptiens pensaient qu'elle favorisait la production de sang). Ainsi, les grecs ont assimilé l'hématite au dieu Ares et naturellement à la planète Mars. Donc toute intaille et gravure talismanique sur ce minéral est fait sous le patronage de ce dieu, et de cette planète. De ce fait, elle est liée à la guerre et à la guérison. Elle apporte force, puissance, courage et endurance de par son patronage marsienne et soigne les plaies et les maladies de sang. Dans l'ancienne Mésopotamie, certains sceaux en hematite figurent le dieu des enfers et de la guerre, Nergal, qui est également le nom mésopotamien de la planète Mars. 

 

Comme nous sommes loin de la lithothérapie moderne !