Un hymne avestique : Yaçna Haptanhaiti (chapitre 35)