Le Centre sacré des Gaules : Montjoie et Saint-Denis

Selon l'historienne Anne Lombard-Jourdan, Montjoie pourrait signifier mundgawi, "Protecteur du pays". Les deux termes germaniques "mund" et "gawi", soit "protection" et "territoire", renverraient à un tertre sacré où aurait été vénéré un dieu ou un héros, protecteur du pays et de ses habitants, situé entre Saint-Denis et Paris auxquels les Francs à la suite des Gaulois auraient attribué une puissance sacrée, celle du "Protège-pays". La figure tutélaire du "Protège-pays" aurait été invoquée lors des combats par les Francs et serait devenu le cri de guerre des rois de France. À l'arrivée des Francs, l'ancêtre divinisé auquel une crainte respectueuse empêchait de donner un nom, fut désigné en l

L'homme pétrifié

Une chose est sûre, l'homme moderne disperse son énergie aux quatre coins du monde et se perd en conjecture. Il théorise et ne cesse de se re-présenter les phénomènes du monde du fait de son éloignement au réel, qui assimile tant les réalités intérieures qu'extérieures. C'est alors qu'il pétrifie le mouvement naturel des évènements, et immobilise le divin en le fixant sur des images mentales. Ces icônes psychiques deviennent des dogmes, des images qui vont définir la normalité de l'anormalité, la possibilité de l'impossibilité, et la nature du divin de l'hérésie. Il n'y a que des guerres psychiques qui se tiennent d'abord en nous-mêmes, et qui se prolongent au dehors, dans le monde tangible.

Rêver en Chine

Ces rêves sont consignés dans le « Yùxiájì » (Mémoires du Coffret de Jade), compilation commencée par Xu Zhen (né en 239) et augmentée à diverses reprises. Chaque rêve est accompagné d'un numéro, chaque numéro se réfère à un idéogramme lequel renvoie à l'interprétation du rêve en question : 1/ Ding Gù, qui devint un des trois régents de Wú, rêva qu’un sapin poussait sur son ventre: Il discerna le caractère song: sapin, qui est formé de trois parties ; à gauche shí: dix et ba: huit, ce qui fait 18, et, à droite, gong: officiel (mais aussi Grand ministre). Sans doute, Ding Gù travailla dur pendant dix-huit ans afin de devenir ministre, et comme il a tout fait dans ce sens, il l’est devenu, co

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Icône social Instagram
  • Pinterest social Icône
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
NEWS LETTER