Shemihazah, le Seigneur des anges déchus

Les manuscrits araméens du Livre d’Hénoch découverts à Qumrân contiennent la liste des vingt chefs du groupe de Veilleurs descendus sur Terre prendre pour femmes des filles d’homme, donnant ainsi naissance aux Géants. Ce récit d’Hénoch est bien sûr à rapprocher du récit de la Genèse : « 1 Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, 2 Les fils de Dieu (beney Elohim) virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent. 3 Alors l'Eternel dit : Mon esprit ne restera pas toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. 4 Les

Le cinquième rêve

Une merveilleuse légende Amérindienne sur la Création du monde. Ce récit aurait été prononcé par Swift Deer, de l’origine Cherokee du mythe à la Roue de Médecine, ce récit s’ancre dans une vision cyclique du temps. Le cinquième rêve : Au début, le Grand Esprit dormait dans le rien. Son sommeil durait depuis l'Éternité. Et puis soudain, nul ne sait pourquoi, dans la nuit, il fit un rêve. En lui, gonfla un immense désir... Ce fut le tout premier rêve, la toute première route. Longtemps, la lumière chercha son accomplissement, son extase. Quand finalement elle trouva, elle vit que c'était la transparence. Et la transparence régna. Mais voilà qu'à son tour, ayant exploré tous les jeux de

Le jade comme pierre vivante, des Mayas aux Maoris

Le coeur en nahuatl (langue aztèque) se dit yollotl, vocable dont l'étymologie prend naissance dans le concept du glyphe Ollin, qui signifie mouvement. Yollotl, dans sa signification abstraite se traduit par "ce qui confère le mouvement". En outre, le coeur renferme le "liquide précieux" pour les méso-américains et s'assimile à l'Eau qui confère la vie, à l'essence de vie. L'esquisse du glyphe de l'eau de vie le fait jaillir d'un point central entouré de quatre secteurs dans l'image, ces derniers font références aux quatre points cardinaux, qui, dans la pensée méso-américaine se confond avec le monde crée. Chalchihuitl, "pierre précieuse", est le nom donné au jade et sa glyphe dévoile à son

Entre expérience spirituelle et psychopathologie

La forte prépondérance du spirituel et du religieux parmi les personnes présentant un trouble de santé mentale est attestée par de nombreuses études, le plus souvent quantitatives. Le chercheur Huguelet et ses collaborateurs notent par exemple que la majorité des 100 participants à leur recherche (des personnes suivies en consultation externe pour schizophrénie) rapportent que la religion est une dimension importante de leur vie. En outre, 16% ont des hallucinations qui reflètent leurs croyances religieuses. Toutefois, seuls 36% en parlent à leur psychiatre. Un grand nombre d’écrits psychologiques considèrent la religion et la spiritualité comme des stratégies adaptatives aux troubles mentau

La théorie astrologique des grandes conjonctions planétaires

La notion de concentration planétaire, et par voie de conséquence d'alignement, est apparue pour la première fois dans la littérature astrologique, avec l'évocation au IXème siècle, chez l’auteur Albumazar, dans son « Traité de la Grande Conjonction ». Cet illustre astrologue affirme que l'alignement en rangée, des 7 planètes connues à son époque, entama « au début du monde » les cycles cosmiques. Cette nouvelle conception astrologique s’intégra plus tard avec la Grande Année des cycles cosmiques des textes platoniciens. L’hypothèse théorique de Albumazar consiste à penser que l'univers, et notamment le système solaire, débuta avec toutes les planètes en file indienne sur une même ligne. Un

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Icône social Instagram
  • Pinterest social Icône
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
NEWS LETTER