Des dieux aux saints guérisseurs, un héritage de l'ancien monde. Aux sources des puissances géné

Aelius Aristide (IIème siècle ap. J.-C) est un orateur de l'Asie mineure qui allait de ville en ville, composait d'éloquents discours à la gloire d'une cité ou d'un Dieu et donnait aussi de très sérieuses conférences sur des thèmes moraux rebattus. Ce sophiste raconte dans son livre « Discours sacrés » sa maladie, ses rêves et ses relations singulières avec le dieu de la médecine Asclépios. Ses souffrances ont attiré la compassion du dieu guérisseur Asclépios qui lui ordonne en rêve des prescriptions très originales pour se soigner : monter à cheval, faire des marches forcées nu-pieds, prendre des bains froids alors que le mal est à son comble, que grelottant de fièvre, il doit rester alité.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Icône social Instagram
  • Pinterest social Icône
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
NEWS LETTER