L’hymne au soleil des architectes d’Amenhotep III Souti et Hor


1. Temple de Luxor sous Amenhotep III

La pensée religieuse d’Akhenaton (Amenhotep IV) s’appuie sur celle de ces prédécesseurs qui préfiguraient la doctrine du culte exclusif du disque Aton. Les idées exprimées dans ces deux hymnes ont une parenté frappante avec la doctrine d'El Amarna, celle dont Akhenaton se fera le propagateur quelques années plus tard. Le soleil est adoré en lui-même, dans la puissance vivifiante de son disque Aton.


Les frères Souti et Hor jouèrent comme architectes un rôle de premier plan sous le règne d’Amenhotep III. La fin du règne de Toutankhamon, fils d’Akhenaton (Amenhotep IV), s’ensuivit d’une destruction de la part des prêtres d’Amon qui désiraient restituer la doctrine véritable des dieux. C’est ainsi qu’ils détruisirent les stèles des frères Souti et Hor, mais la main qui désiraient faire disparaitre le souvenir de ces personnages détestés n’osa pas détruire ces beaux hymnes au Soleil gravé sur ce monument (Stèle 826, British Museum).

Premier hymne :

1. Salut à toi, ô beau soleil de chaque jour,

qui point à l'aube sans jamais y manquer ô Khépri,

au labeur écrasant 2. Tes rayons sont sur tous les visages, sans même qu'on s'en aperçoive

L'éclat de l'or Djâm n'est point comparable à ton éclat 3. Tu es un créateur, puisque tu façonnas tes membres

ô toi qui ne cesses d'engendrer sans avoir été engendré

4. Seul de ton espèce, toi qui sillonnes l'éternité, ô le lointain (sons) la

direction de qui sont des millions de routes

5. Tel est ton éclat, tel est l'éclat de la voûte céleste et ton coloris est

plus éblouissant que son teint

6. Quand tu traverses le ciel, tous les visages te regardent puis tu t'en vas,

et alors, tu es dissimulé à leurs regards

7. Lorsque tu te restitues à l'aube, journellement ta croisière est sûre, sous la direction de ta Majesté

8. En une brève journée, tu couvres une distance de millions

et de centaines de mille de lieues chaque jour n'est qu'un instant

pour toi ; il s'écoule et déjà tu te couches

9. Les heures de la nuit s'achèvent pour toi pareillement après que tu as

organisé celle-ci, sans rémission dans tes efforts 10. Tous les mortels voient grâce à toi leur activité cesse

lorsque se couche ta Majesté 11. Quand tu resurgis à l'aube, pour poindre ta lumière,

elle ouvre les yeux, et l'on s'éveille

12. Mais quand tu te couches dans Manoun

alors on va dormir comme si l'on était mort

2. Stèle avec hymne au disque Aton

Second hymne :

1. Salut à toi, ô disque (Itn) du jour qui façonne les êtres et crée leur

subsistance 2. Grand faucon, au plumage bariolé, scarabée, qui a provoqué son

ascension, tout seul

3. O celui qui est venu à l'existence de lui-même, sans avoir été engendré

Horus antique, hôte de Nout 4. Celui à qui l'on adresse des exclamations joyeuses aussi bien

lorsqu'il se lève que lorsqu'il se couche

5. Initiateur des produits du sol le Khnoum et l'Amon de l'humanité

6. Celui qui a conquis les habitants des Deux-Pays du plus altier

jusqu'au plus humble

7. Mère bienfaisante des dieux et des hommes

Travailleur appliqué, au labeur écrasant dans le rôle

de celui qui les a créés, en foule 8. Berger expert, qui conduit bien son troupeau

leur abri, et celui qui a crée aussi leur subsistance

9. Celui qui court, qui se dépêche, qui se hâte

Khépri, d'illustre naissance

10. Celui qui a hissé sa perfection au ventre de Nout et ensuite a illuminé

les Deux-pays au moyen de son disque

11. Le primordial des Deux-Pays, celui qui s'est fait lui-même

et ensuite a vu, tout seul, chacune de ses créatures.

12. Celui qui a atteint les confins de tous les pays,

chaque jour et qui contemple ceux qui les parcourent

13. Celui qui point, en tant que régulateur des phénomènes diurnes

puisqu'il suscite les saisons, grâce aux mois,

la chaleur à son gré, la fraîcheur à son gré

14. Et fait ainsi que les membres se détendent ou se contractent

Tous les pays se livrent à de joyeuses gambades

lorsqu'il point chaque jour, pour l'adorer !

Source :

Article : Sainte-Fare Garnot Jean. Les idées religieuses des frères jumeaux Souti et Hor, architectes d'Aménophis III. In: Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 92ᵉ année, N. 4, 1948. pp. 543-549. URL:

https://doi.org/10.3406/crai.1948.78337

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
NEWS LETTER